conseiller

Stéphanie Globensky Curadeau

Conseillère en sécurité financière   *
Représentante en épargne collective   **
514 282-3273 514 402-0415

Ma chronique financière

L’assurance vie universelle

L’art de concilier besoin de protection et épargne à l’abri de l’impôt

L’assurance vie universelle, c’est comme les céréales Mini Wheats avec son côté givré et son côté nutritif : elle a deux personnalités! À la fois produit d’assurance vie et véhicule d’épargne, cet heureux mélange a de quoi causer quelques mots de tête au néophyte en matière de produits financiers. Je vous offre donc l’occasion d’en apprendre un peu plus.

Par la nature même du produit, l’assurance vie universelle s’adresse aux personnes qui veulent non seulement combler leur besoin de protection du patrimoine mais aussi accumuler un capital à l’abri de l’impôt. Deux éléments essentiels à la sécurité financière. On peut même opter pour l’assurance vie universelle sans avoir vraiment besoin de protection en cas de décès; simplement comme abri fiscal.

Il est généralement admis, dans le milieu de la planification financière personnelle, que ce type d’abri fiscal est avantageux pour les personnes qui répondent à trois critères :

  • n’ont plus (ou peu) de dettes;
  • ont maximisé leur REER, c'est-à-dire qu’ils n’ont plus de droits de cotisation inutilisés;
  • ont une capacité d’épargne.

Ajoutons qu’il est aussi nécessaire d’avoir du temps devant soi, disons un minimum de dix ans. Sans ces conditions, il vaut mieux considérer un autre moyen d’économiser.

Dans ce type de véhicule, la protection en cas de décès n’est habituellement pas le but premier. Le principal avantage de ce placement est que l’argent que vous y investissez fructifie à l’abri de l’impôt, comme dans un REER. Les sommes investies ne sont toutefois pas déductibles de vos revenus.

Il comporte également un avantage fiscal important au moment du décès, puisque tout l’argent accumulé à l’abri de l’impôt est traité comme un capital décès et n’est donc pas imposable pour la succession. Cet argent s’ajoute au montant de protection de base et le total est versé libre d’impôt.

Certaines personnes investissent des sommes considérables dans une police d’assurance vie universelle. Cinquante mille dollars, cent mille et parfois plus. La limite est fixée par les lois fiscales et elle est liée au montant de capital décès (la protection en cas de décès) que vous souscrivez. Il n’est cependant pas nécessaire d’avoir autant d’argent à investir pour le faire dans un tel produit. Il peut s’agir d’un montant forfaitaire unique, ou encore d’épargne périodique. C’est un produit des plus flexibles.

Notons finalement que tous les produits d’assurance vie universelle n’ont pas nécessairement les mêmes caractéristiques. Voilà pourquoi, avant de prendre une décision, je vous propose de profiter de mes services gratuits à titre de conseiller en sécurité financière pour vous expliquer les nuances importantes qu’il existe d’un produit à l’autre et vous aider à déterminer celui qui est le plus approprié à votre situation personnelle.

Prenez rendez-vous dès maintenant!